[JOURNAL DE BORD] Sawubona in South Africa

by - 14:26



Quand je dis que 2018 est une année spéciale!!!
J'ai eu la chance de faire un bref séjour en Afrique du Sud, plus précisément à Johannesburg pour un projet que je partagerai certainement avec vous très bientôt. Très honnêtement, je ne pourrais pas dire que je connais la ville ou encore moins que j'ai visité l'Afrique du Sud. Disons plutôt que j'en ai eu un aperçu qui m'a donné envie de revenir (fingers cross!).

J'ai enfin ma photo de hublot 


Dès mon arrivée sur le sol sud-africain, j'ai été frappé par l'immensité des choses. Tout y est tellement grand, en commençant déjà par l'aéroport qui est juste immense. Nous en avons d'ailleurs payé les frais, mes blopines et moi pour le vol retour: 1 heure à l'arpenter à la recherche de notre terminal (rires).
Les routes sont tellement larges ici que lorsqu'on vous parle d'embouteillages, comprenez plus ralentissement. Je riais d'ailleurs chaque fois que notre contact (Linda) nous disait qu'elle craignait de tomber dans les embouteillages: à Abidjan, elle se serait sûrement arrachée les cheveux. Une autre chose qui est tout aussi perturbante, c'est que les volants sont à droite: donc on avait toujours l'impression de rouler en sens inverse (rires).
Si vous comprenez un brin d'anglais, faites attention à ne pas éclater de rire lorsque les sud-africains prononcent des mots qui contiennent des r. Ils les roulent tellement qu'on dirait qu'ils chantent. Je me souviens d'ailleurs d'un caissier dans un magasin qui nous demandait si nous avions une carte de crédit pour le règlement: Do you have a crrrrrrrrrrredit carrrrrd? J'ai posé la question de savoir quelle était l'origine de cet accent un à sud-africain qui m'a expliqué que cette tendance à rouler les r provenait de langues locales qui le faisaient dans leurs ethnies!
J'ai aussi tenté de savoir si les sud-africains connaissaient le Côte d'Ivoire et Didier Drogba, notre icône mondiale. Au début, j'ai eu une petite crise de panique parce ce que les gens à qui je demandais ne savaient pas vraiment, à part une qui m'a dit qu'elle trouvait Didier juste trop beau. Mais finalement, après deux jours de tests, j'ai été rassuré de savoir que la Côte d'Ivoire étaient plutôt connue ici et pour ceux qui ne connaissent pas Drogba, bah...ils me connaissaient maintenant (rires): Amenan, Blogueuse ivoirienne. Mais comment ils souffraient pour prononcer mon prénom, c'était juste...Aminan, Anima, Amin...bref, passons!
De Johannesburg, j'ai vu Soweto où se trouvait la première maison qu'a habité Nelson Mandela. Un lieu rempli d'histoire.



J'ai appris que Nelson Mandela que les sud-africains appelaient affectueusement Madiba avait eu 3 femmes: Evelyne Mase avec qui il a eu 4 enfants, Winnie Madikizela avec qui il a eu 3 enfants et Graça Machel qu'il a épousé à 80 ans. Sa première femme l'a quitté à cause de ses activités politiques qui l'empêchaient d'avoir une vie de famille. Son mariage avec la seconde, Winnie, n'a pas résisté à 27 ans d'emprisonnement. C'est cependant elle, qui a porté le visage de la lutte et qui était là le jour de sa libération. Graça, la mozambicaine l'a accompagné dans ses vieux jours et a été d'un véritable réconfort. De tous ses enfants, seule une de ses filles est encore en vie, son fils unique étant mort du sida à l'age de 25 ans. Sa maison a connu 2 incendies et à été rénové. Elle est vraiment très minuscule, mais a abrité un grand homme dont le souvenir est partout dans le pays: billet de banques, monuments, places...Madiba est partout et est une figure qui rassemble.














27 ans séparent ces 2 photos: avant et après son emprisonnement


Le fils unique de Mandela

Photo prise le jour de sa libération, en compagnie de Winnie





Son prénom traditionnel pourrait être considéré à certains égard comme prémonitoire: Rolihlahla qui signifie qui sème le trouble. Des retranscriptions des lettres qu'il écrivait à Winnie lorsqu'il était en prison sont affichés dans la maison. Il y a aussi un arbre en dessous duquel sont enterrés tous les cordons ombilicaux de ses enfants comme le veut leur tradition.



L'arbre en dessous duquel sont enterrés les cordons ombilicaux de tous ses enfants
Avec le guide




En bonne blogueuse mode, j'ai repéré une boutique pas loin de la maison de Madiba qui propose des articles fait par des designers et artistes de Soweto: une très belle boutique du nom de Shova!





Après cette belle visite, direction le quartier de Maboneng (Maboneng qui signifie lieu de lumière). Un très beau quartier très art, chic...aux airs de New York (de ce que je vois des photos en tout cas, vu que je n'y suis encore jamais allée). Nous faisons une petite pause au Living Room: un bel endroit très bien décoré, qui m'a fait pensé au HB à Abidjan, mais en plus grand.









Puis, shopping!!!!!!! Direction le mall: Sandton City, qui est juste énormissisme: le centre-ville et ses gratte-ciels qui pour le coup, portent vraiment bien leurs noms. Il y a vraiment beaucoup de marques et boutiques ici, tellement qu'on s'y perd. J'ai remarqué que les prix étaient du même ordre que ceux pratiqués à Abidjan, sauf pour ce qui concerne le maquillage où la différence pouvait vraiment être de taille. Abidjan est vraiment beaucoup plus cher de ce côté là, ce qui veut dire qu'on a trop de taxes (pfff).
Je vais terminer sur une note d'amour. J'ai fait cette visite le 14 février et je peux vous assurer que tout respirait l'amour dans cette ville: il y 'avait des fleurs à chaque coin de rue, des hommes avec d'énormes bouquets et/ou des ballons qu'il avaient certainement acheté pour leur amoureux (se) et des couples qui se tenaient la main. C'était juste trop mignon, tellement que si tu n'es pas en couple ici le jour de la Saint Valentin, ne t'hasarde pas dehors (rires). Les chanceux qui me suivent sur snap (amenantanoh) ont pu le voir, les autres n'hésitez pas à vous abonner.

Snap: amenantanoh


Grand Merci à Linda Mongala qui nous a permis de passer une très belle journée et un beau séjour. Gros bisous ma belle: Abidjan t'attends!!!!

*Sawubona signifie bienvenue, c'est l'équivalent d'Akwaba chez les ivoiriens!!!

You May Also Like

0 commentaires

INSTAGRAM (@amenantanoh)