Miss Côte d'Ivoire 2018: Short hair don't care

by - 23:03


Miss Côte d'Ivoire 2018 est connue: Suy Fatem. Comme à l'accoutumée, je vous fais mon débrief de la soirée.Le niveau de la compétition était très élevé: un niveau bien au-dessus de celui de l'année passée.
Déjà sur les réseaux sociaux la campagne battait son plein et certaines candidates se sont très vite positionnées comme favorites.
Mais ce qu'il faut savoir de Miss Côte d'Ivoire, les réseaux sociaux ne déterminent en rien la gagnante. Le plus important, c'est ce qui se passe à la mise au vert et qui détermine les candidates qualifiées à l'issue de l'épreuve du Titanic.
Début du show par une fresque des candidates habillées en tenues traditionnelles et des écrans géants qui projettent du bogolan: j'ai trouvé ça vraiment très beau.

Et puis, l'affaire s'est gâtée quand les filles sont passées en maillot une pièce: une vraie catastrophe. Le modèle n'était vraiment pas beau: la matière, la coupe et ces sequins sur le devant: un gros NON pour moi.Les maillots de 2017 étaient tellement beaux que je les regrettent.
Les coiffures aussi n'étaient pas terribles: entre les laces, les cheveux crépus et les chignons faits avec ses nœuds...on s'y perdait. Fatem a bien été inspiré d'avoir les cheveux courts sur ce coup là.
Je pense vraiment qu'il faut trouver un compromis entre le respect des cheveux de chacune des filles et les coiffures. C'est bien évident que chacune des candidates ne peut imposer sa coiffure: ça pourrait être compliqué à gérer. Mais on pourrait essayer de trouver un équilibre en imposant une durée de coiffage maximum pour chacune des candidates et donner l'opportunité à celles qui veulent défiler avec leurs cheveux naturels de le faire. J'ai été vraiment déçu de voir les chignons des candidates 13, 14 et 24 qui sont nappy à la base et qui avaient leurs cheveux camouflés dans des chignons pas terribles. Cela aurait été plus beau de les voir défiler avec une touffe afro.
La lace devrait tout simplement être interdite selon moi. Oui, pour les extensions...mais les laces, NO WAY!



On passe au Titanic, puis au second passage en robe de soirée. Le thème de cette année portait sur l'émigration clandestine et je n'ai vraiment pas compris le décor de Grèce antique projeté en fond pendant que les filles parlaient. Cela n'avait tout simplement pas sa place là.
Comme je le dis chaque année, le concours doit servir de vitrine pour la promotion de la destination Côte d'Ivoire et il faut l'exploiter au maximum.
Les candidates ont plutôt réussi cette épreuve.
J'ai eu un gros coup de cœur pour la candidate n*3, Gouéssé Fatim qui a assuré du début jusqu'à la fin: dommage qu'elle ne soit pas dans le Top 5.



 Pour le reste, je crois que cela faisait longtemps que l'on a pas eu de polémiques sur le choix de la Miss et des dauphines: elles sont vraiment toutes belles et méritent d'être là.
Mention spéciale à Fatem qui a eu le cran de participer au concours les cheveux courts, la première à la faire, et qui en plus rafle la couronne.
Ce top 5 est très représentatif de la beauté ivoirienne dans toute sa diversité avec une Miss qui rompt avec les profils qu'on avait depuis 2013.
J'ai hâte de suivre leur mandat.
J'ai enfin eu la chance d'assurer la direction artistique du premier shooting des élues et je vous ferais un résumé quand toutes les photos seront dévoilées. Pour l'heure, vous pouvez les voir au fur et à mesure sur les comptes sociaux du Comici et sur mon compte instagram (@amenantanoh).

Le Top 5

Assadiya Kablan, 4ème dauphine Miss Côte d'Ivoire 2018
23 ans- 1m72- Master 2 Marketing Management



Mélissa Sery, 3ème dauphineMiss Côte d'Ivoire 2018
18 ans-1m72- 1ère année de marketing



Lathi Bakayoko, 2ème dauphine Miss Côte d'Ivoire 2018
19ans- 1m75- Licence 1 de science économique


Jemima Gbato, 1ère dauphine Miss Côte d'Ivoire 2018
21 ans- 1m74- 4ème année mines et pétrole



Les dauphines


Fatem Suy, Miss Côte d'Ivoire 2018
19 ans- 1m68- Licence 2 communication des entreprises 







Pour revoir mon look de la soirée, c'est par ici


You May Also Like

0 commentaires

INSTAGRAM (@amenantanoh)